Return to site

 

 

Le tribunal du Christ et les récompenses

 

 

 

Il suffit de prêter l’oreille autour de soi pour se rendre compte que de nombreux chrétiens, de véritables enfants de Dieu, ne sont pas au clair sur le sujet important qu'est le tribunal du Christ.

L'apôtre Paul nous dit : « il faut que nous soyons tous manifestés devant le tribunal du Christ, afin que chacun reçoive les choses accomplies dans le corps, selon ce qu'il aura fait, soit bien, soit mal » (2 Corinthiens 5, 10).

L'apôtre Pierre dit aussi que Dieu a établi Jésus « juge des vivants (les croyants) et des morts (les incrédules) » (Actes 10, 42).

Condamnation pour ceux qui ne croient pas

Au sujet des incrédules, il est écrit « Et je vis un grand trône blanc, et celui qui était assis dessus ... Et je vis les morts, les grands et les petits, se tenant devant le trône ; et des livres furent ouverts ; et un autre livre fut ouvert qui est celui de la vie. Et les morts furent jugés selon leurs œuvres d'après les choses qui étaient écrites dans les livres … Et si quelqu'un n'était pas trouvé écrit dans le livre de vie, il était jeté dans l'étang de feu » (Apocalypse 20, 11-15).

Cette séance devant le grand trône blanc sera le tribunal du Christ pour les incrédules. Or, avant ce terrible jugement des morts, les croyants auront aussi comparu devant le tribunal du Christ. Mais pour ces croyants, ce tribunal ne sera pas un tribunal de condamnation, car il est dit : « Il n'y a donc maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont dans le christ Jésus. » (Romains 8, 1).

Récompenses pour les croyants

Pour nous qui pouvons dire « à celui qui nous aime et qui nous a lavés de nos péchés dans son sang » (Apocalypse 1, 5), ce tribunal sera le moyen de voir dans la gloire toutes les interventions du Christ en notre faveur pendant notre pèlerinage ici-bas.

Notre vie toute entière sera mise en pleine lumière. « Le Seigneur viendra, qui aussi mettra en lumière les choses cachées des ténèbres, et qui manifestera les conseils des cœurs ; et alors chacun recevra sa louange de la part de Dieu » (1 Corinthiens 4, 5). "Tous les regards des saintes myriades seront arrêtés sur ma vie passée et la connaîtront dans ses moindres détails" (Henri Rossier – Entretiens sur la 2ème épître aux Corinthiens).

Ce sera le jour « où l'ouvrage de chacun sera rendu manifeste. Si l'ouvrage de quelqu'un qu'il aura édifié dessus demeure, il recevra une récompense ; si l'ouvrage de quelqu'un vient à être consumé, il en éprouvera une perte, mais lui-même il sera sauvé, toutefois comme à travers le feu » (1 Corinthiens 3, 13-15).

Méditons un peu sur le sujet des récompenses. Il y a dans l’Ecriture ce très beau verset : « Vous donc, fortifiez-vous, et que vos mains ne soient pas lâches ; car il y a une récompense pour ce que vous ferez » (2 Chroniques 15, 7). Au tribunal du Christ tout ce que nous aurons fait sur la terre pour Lui recevra sa récompense. Oui, « notre travail n'est pas vain dans le Seigneur » (1 Corinthiens 15, 58). « Chacun recevra sa propre récompense selon son propre travail » (1 Corinthiens 3, 8). Le Seigneur récompensera tout ce que nous aurons fait par amour pour Lui. Même une coupe d'eau froide donnée à un disciple ne perdra pas sa récompense (Matthieu 10, 42).

Il ne s'agira pas de la grandeur de la tâche accomplie mais de la fidélité avec laquelle nous l'aurons faite. Peut-être aux yeux des autres et à nos propres yeux notre service nous semble petit mais à Ses yeux il est merveilleux, précieux et Il s'en réjouit. Dans Luc 19, qui se réalisera pendant le Millénium (règne de Christ sur la terre), le Seigneur récompensera ses esclaves, en les établissant : « sur dix et cinq villes ». Ne méprisons pas le salaire, bien que nous ne travaillions pas pour cela. Dieu veut que nous recevions « un plein salaire » (2 Jean 1, 8).

Les couronnes sont le symbole des récompenses. Il est fait mention de quatre couronnes : celle de joie (Philippiens 4, 1), celle de justice (2 Timothée 4, 8), celle de vie (Jacques 1, 12 et Apocalypse 2, 10) et celle de gloire (1 Pierre 5, 4 et Hébreux 2, 9).

Si dans Sa grâce un jour, là-haut, le Seigneur nous accorde une couronne, nous pourrons faire « ce que font les vingt-quatre anciens, qui ont sur leurs têtes des couronnes d'or : « ils jetteront leurs couronnes devant le trône disant: Tu es digne, notre Seigneur et notre Dieu de recevoir la gloire, et l'honneur et la puissance » (Apocalypse 4, 10).

« Mais nous voyons Jésus. . . couronné de gloire et d'honneur » (Hébreux 2, 9)

A Lui soit la gloire.

Votre frère Lionel

Pour être informé de la parution des nouveaux messages,

veuillez laisser ci-dessous votre adresse e-mail