En cette période de fin des temps, revenons un instant sur l'interpellation de l'apôtre Jacques à l'égard des riches : « Vous avez amassé un trésor dans les derniers jours » (Jacques 5, 3). Chers amis, ne devrions-nous pas nous interroger à la manière d'Elisée : « est-ce le temps de prendre de l'argent, et de prendre des vêtements et des oliviers et des vignes, et du menu et du gros bétail, et des serviteurs et des servantes ? » (2 Rois 5, 26). Ne devrions-nous pas également être frappés par l'attitude désintéressée de Néhémie, qui affirmait, entre autres, « nous n'avons acheté aucun champ » (Néhémie 5, 16) ? Disons-le d'emblée : la richesse matérielle n'est pas nécessairement mauvaise en soi, mais il faut prendre garde, comme nous allons le voir à l'aide de la Parole de Dieu.

La Bible, la Parole de Dieu, fait la différence entre les croyants qui sont riches et ceux qui ne le sont pas. « Ordonne à ceux qui sont riches dans le présent siècle qu'ils ne soient pas hautains et qu'ils ne mettent pas leur confiance dans l'incertitude des richesses, mais dans le Dieu qui nous donne toutes choses richement, pour en jouir ; qu'ils fassent du bien ; qu'ils soient riches en bonnes œuvres ; qu'ils soient prompts à donner, libéraux s'amassant comme trésor un bon fondement pour l'avenir, afin qu'ils saisissent ce qui est vraiment la vie » (1 Timothée 6, 17 & 19).

La Parole de Dieu parle aussi de ceux qui veulent s'enrichir : « or ceux qui veulent devenir riches tombent dans la tentation et dans un piège... car c'est une racine de toutes sortes de maux que l'amour de l'argent : ce que quelques-uns ayant ambitionné, ils se sont égarés de la foi et se sont transpercés eux-mêmes de beaucoup de douleurs » (1 Timothée 6, 9-10). Chers frères et sœurs, prenons garde de ne pas tomber dans ce piège.

La piété n'est pas comme quelques-uns l'estiment une source de gain. Elle est, avec le contentement, un grand gain. Car nous n'avons rien apporté dans le monde , et il est évident que nous n'en pouvons rien emporter. Mais ayant la nourriture et de quoi nous couvrir, soyons satisfaits (1 Timothée 6, 5 & 8). Notre Seigneur Jésus lui-même, dans le sermon sur la montagne, nous dit : « ne vous amassez pas des trésors sur la terre, où la teigne et la rouille gâtent, et où les voleurs percent et dérobent ; mais amassez-vous des trésors dans le ciel où ni la teigne ni la rouille ne gâtent, et où les voleurs ne percent ni ne dérobent ; car là où est ton trésor, là sera ton cœur » (Matthieu 6, 19 & 21).

Dieu peut permettre que les biens augmentent mais nous sommes exhortés à ne pas y mettre notre cœur. (Psaumes 62, 10). Le Maître lui-même nous enseigne : nul ne peut servir deux maîtres ; car, ou il haïra l'un et aimera l'autre, ou il s'attachera à l'un et méprisera l'autre : vous ne pouvez servir Dieu et Mammon (la richesse - Matthieu 6, 24). Soyons donc « contents de ce que nous avons présentement ; car lui-même a dit : Je ne te laisserai point et je ne t'abandonnerai point » (Hébreux 13, 5). Le sage Salomon, qui s'était amassé de l'argent et de l'or (Ecclésiaste 2, 8), pouvait dire : « Celui qui aime l'argent n'est point rassasié par l'argent, et celui qui aime les richesses ne l'est pas par le revenu. Cela aussi est vanité » (Ecclésiaste 5, 10). Nous sommes exhortés par la Parole de Dieu à mortifier nos membres qui sont sur la terre, dont le dernier nommé est la cupidité (l'amour de l'argent), qui est de l'idolâtrie » (Colossiens 3, 5).

Les apôtres Pierre et Jean, montant au temple à l'heure de la prière, mis en contact avec cet homme boiteux dès le ventre de sa mère, Pierre lui dit : « Je n'ai ni argent ni or, mais ce que j'ai, je te le donne : Au nom de Jésus Christ le Nazaréen, lève-toi et marche » (Actes 3, 6).

Souvenons-nous de la parabole de l'homme qui n'était riche que pour lui-même (Luc 12) et soyons riches quant à Dieu.

« Enfants, gardez-vous des idoles. » (1 Jean 5, 21).

Que le Seigneur nous encourage tous.

Votre frère en Christ.

Lionel

Pour être informé de la parution des nouveaux messages,
vous pouvez laisser ci-dessous votre adresse e-mai
l

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OK