Revenir au site

 

 

L'argent, les scories

 

 

Nous savons tous, si nous connaissons la Bible - la Parole de Dieu - que l'argent est une figure du prix que le Seigneur Jésus a payé pour notre rachat (1 Pierre 1, 18). Oui, nous qui sommes rachetés, nous appartenons au Seigneur Jésus. Tous nos péchés sont pardonnés par son nom (1 Jean 2, 12). Mais Dieu ne veut pas de mélange dans nos vies. Il nous appelle à refléter le Seigneur Jésus.

Dieu crée dans nos cœurs ce désir de refléter notre Seigneur toujours plus, dans toute notre manière de vivre. Pour cela, un processus de purification doit s'effectuer, car il y a en nous des scories dont nous devons être purifiés. Dieu, notre Père, se charge lui-même de ce travail : « je te purifierai parfaitement de tes scories comme avec de la potasse, et j'ôterai tout ton plomb » (Esaïe 1, 25, ici le "plomb" est ce qui est mêlé dans le minerai avec l'argent – note dans la version Darby). 

Combien cela est merveilleux, mais combien cela demande de patience et de travail de la part de notre Dieu. « Il s'assiéra comme celui qui affine et purifie l'argent ; et il purifiera les fils de Lévi, et les affinera comme l'or et comme l'argent, et ils apporteront à l'Éternel une offrande en justice. Alors l'offrande de Juda et de Jérusalem sera agréable à L'Éternel » (Malachie 3, 3-4). Comme son peuple d'autrefois, Dieu nous affine pour que nous puissions lui présenter une offrande agréable, une offrande qui réjouisse son cœur, l'offrande de « nos corps en sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu, ce qui est notre service intelligent » (Romains 12, 1). A travers tout ceci, le Fondeur a un seul but : que son visage et son caractère soient visibles dans la vie du disciple. Il ne cessera son travail que lorsqu'il verra son visage et son caractère se refléter dans la vie de ses enfants.

Nous savons tous que l'église est devenue une « grande maison » et qu'elle est composée de « vases à honneur et des vases à déshonneur ». Voulons-nous être un vase à honneur ? Écoutons ce que nous dit l'Écriture : « Ôte de l'argent les scories et il en sortira un vase pour l'orfèvre » (Proverbes 25, 4). Oui, l'orfèvre veut nous purifier de toutes nos scories, pour faire de nous - de chacun de nous- un vase pour sa gloire, « accompli et parfaitement accompli pour toute bonne œuvre » (2 Timothée 3, 17). « Car, ô Dieu ! tu nous as éprouvés, tu nous as affinés comme on affine l'argent, tu nous as fait entrer dans le filet, tu as mis un fardeau accablant sur nos reins ; tu as fait passer les hommes sur notre tête ; nous sommes entrés dans le feu et dans l'eau, et tu nous as fait sortir dans un lieu spacieux » (Psaume 66, 10-12).

Peut-être passes-tu par l'épreuve et te sens-tu découragé. Ne crains pas. Ton Dieu t'affine. Il est fidèle. Il ne permettra pas que tu sois tenté au-delà de ce que tu peux supporter. Il fera aussi l'issue de ton épreuve (1 Corinthiens 10, 13). Il connait la voie que tu suis. S'il t'éprouve, tu en sortiras comme de l'or (Job 23, 10).

Dieu, dans sa grâce, se sert de sa Parole pour faire son travail dans nos cœurs. « Les paroles de l'Éternel sont des paroles pures, un argent affiné dans le creuset de la terre, coulé sept fois » (Psaume 12, 6). « Car la parole de Dieu est vivante et opérante et plus pénétrante qu'aucune épée à deux tranchants, et atteignant jusqu'à la division de l'âme et de l'esprit, des jointures et des moelles et elle discerne les pensées et les intentions du cœur » (Hébreux 4, 2-13).

Mais toi qui lis cet article, qui que tu sois qui n'a pas accepté le Seigneur Jésus comme ton sauveur, prends garde à cette parole qui sort de la bouche de Dieu : « Le soufflet est brûlant, le plomb est consumé par le feu ; c'est en vain qu'on épure : les scories ne se détachent pas. On les appelle de l'argent méprisable ; car l'Éternel les a rejetés » (Jérémie 6, 29-30).

« Car les gages du péché, c'est la mort (séparation éternelle de la présence de Dieu et du Christ) mais le don de grâce de Dieu, c'est la vie éternelle dans le christ Jésus, notre Seigneur » (Romains 6, 23).

Votre frère en Christ. Lionel

Pour être informé de la parution des nouveaux messages,
vous pouvez laisser ci-dessous votre adresse e-mail

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OK