Revenir au site

 

 

Le souci

 

 

 

" Etudiez les lis des champs... " (Mathieu 6, 28)

Lorsqu'il m'arrive, comme tout un chacun, de parler avec les gens, je me rends compte de la place que prend le souci dans leurs vies. On se soucie pour tout. On a peur de la vie, du futur, de la maladie, de la mort, de la souffrance, de l'abandon, du rejet par les autres, du chômage, de la solitude, etc.

Chers amis, j'ai pour vous une nouvelle extraordinaire, qui est complètement gratuite, que l'on ne peut se procurer ni avec de l'argent ni avec de l'or, une « bonne nouvelle ». Vous pouvez vivre complètement libre de tout souci. Comment ? Simplement par la foi, simplement en croyant ce que Dieu nous dit dans l'Ecriture, Sa Parole. Il nous promet que si nous allons à lui avec un cœur repentant, lui confessant nos péchés, Il nous les pardonnera et mettra dans nos cœurs sa douce paix, son pardon.

Le souci vient du péché. Lorsque nous tenons nous-mêmes les rênes de notre vie, lorsque nous voulons faire notre propre volonté, alors apparaît le souci qui ronge intérieurement ; car la vie, et surtout dans les temps que nous traversons, devient et deviendra de plus en plus compliquée, difficile. La bible est très claire à ce sujet. Elle nous avertit que « dans les derniers jours, il surviendra des temps fâcheux » (2 Timothée 3, 1). Oui, vivre pour soi, avec sa propre énergie, est la chose la plus pénible qui soit.

Mais, vivre pour Christ, dans la force de son Esprit, est un repos parfait qui n'est troublé par rien. Même notre « légère tribulation d'un moment, opère pour nous, en mesure surabondante, un poids éternel de gloire » (2 Corinthiens 4, 17).

Voyons ce que nous disent deux apôtres du Seigneur :

  • Prenons Paul : il nous dit, dans son épître : « ne vous inquiétez de rien » (Philippiens 4, 6), ou « n’entretenez aucun souci » (traduction de Jérusalem). Lorsqu'il nous encourageait à ne pas nous inquiéter, il était lui-même en prison pour la cause de l'évangile.
  • Que nous dit Pierre qui a connu le Seigneur, vécu avec lui, marché avec lui. Lui aussi a connu l'épreuve de la persécution. Nous le voyons, dans le livre des Actes, dormir paisiblement, alors même qu'il venait d'être emprisonné pour sa foi (Actes 12, 17). Il nous dit comment, et pourquoi, ne pas être en souci. Il nous dit : « Rejetant sur lui (sur Dieu) tout votre souci, car il a soin de vous » (1 Pierre 5, 7). Arrêtons-nous sur la fin de ce verset : « Tout votre souci, car il a soin de vous ». Si par la foi, nous rejetons sur lui tout notre souci, c'est que nous croyons qu'il ne va pas nous faire faux bond, qu'il ne nous abandonnera pas à nous-mêmes, qu'il ne nous laissera pas tomber. « Il est le Dieu qui ne ment pas », « qui ne peut mentir » (Tite 1, 2). Il est un Dieu fidèle : « Lui-même a dit : je ne te laisserai pas et je ne t'abandonnerai pas » (Hébreux 13, 5).

Mais voyons ce que nous dit le Maître, le Seigneur Jésus lui-même :

  • « Nul ne peut servir deux maîtres ; car, ou il haïra l'un et aimera l'autre, ou il s'attachera à l'un et méprisera l'autre : vous ne pouvez servir Dieu et Mammon (de l'araméen : richesse). C'est pourquoi je vous dis : Ne soyez pas en souci pour votre vie... 
  • Ne soyez donc pas en souci disant : Que mangerons-nous ? Ou que boirons-nous ? Ou de quoi serons-nous vêtus ?... 
  • Votre Père céleste sait que vous avez besoin de toutes ces choses ; mais cherchez premièrement le royaume de Dieu et sa justice, et toutes ces choses vous seront données par-dessus. Ne soyez donc pas en souci pour le lendemain, car le lendemain sera en souci de lui-même, à chaque jour suffit sa peine » (Matthieu 6, 24-34).

Oui, chers amis, cette vie que Dieu nous donne par la foi en Jésus-Christ, Dieu l'appelle la vie éternelle. « Elle a la promesse de la vie présente et de la vie qui est à venir » (1 Timothée 4, 8).

Je prie pour vous qui ne connaissez pas le Seigneur Jésus, pour que « vous saisissiez ce qui est vraiment la vie » (1 Timothée 6, 19).

Que Dieu vous bénisse et vous encourage.

Pour être informé de la parution d'un nouveau message,
vous pouvez laisser ci-dessous votre adresse e-mail

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OK