En Genèse 1, 27, « Et Dieu créa l'homme à son image ; il le créa à l'image de Dieu ; il les créa mâle et femelle », le mot « mâle » en hébreux vient du verbe « Zakar » qui veut dire « se souvenir ».

Se souvenir d'être une créature de Dieu

Oui, l'homme doit se souvenir de beaucoup de choses mais, avant tout, qu'il est une créature de Dieu. Il n'est pas comme quelques-uns veulent bien nous le dire le résultat d'une évolution (théorie du darwinisme). Non, il est un être qui se distingue complètement des espèces animales, il possède un esprit, il n'est pas seulement corps et âme mais il est un être spirituel. Nous savons très bien d'où viennent tous ces faux enseignements qui malheureusement se propagent dans l'esprit et l'intelligence de tous les hommes, des jeunes gens, comme des adultes. Ils viennent de l'ennemi de la race humaine, de « Satan », qui se sert aussi « de la fausse science » (1 Timothée 6, 20) et n'a qu'un désir : égarer les hommes et entraîner avec lui le plus de monde possible dans les tourments éternels.

Se souvenir d'être déchu

Mais l'homme doit aussi se souvenir qu'il est un être « déchu » (Apocalypse 2, 5). « Ils déchurent par leur iniquité » (Psaumes 106, 43). L'image de Dieu en lui a été souillée, salie, défigurée par le péché d'Adam et aussi par tous ses propres péchés. Après que Caïn eut tué son frère Abel, « Adam engendra un fils à sa ressemblance, selon son image » (Genèse 5, 3) et non plus à la ressemblance de Dieu, mais à sa propre ressemblance et à sa propre image, celle d'un homme pécheur. L'homme, cet être merveilleux créé par Dieu pour refléter Sa gloire et Son image et pour jouir de Son Amour, a maintenant perdu le sens complet de son existence, il ne sait plus qui il est (crise profonde d'identité), d'où il vient (ses origines) et où il va (sa destinée). Il ne sait pas où le conduisent ses pas, il n'a plus aucune espérance, il est rempli de terreur devant ce qui l'attend (la mort) ni à quoi il sert (le but de son existence). Il avait été créé pour connaître ce Dieu d'amour. Toutes ces choses, et bien d'autres encore pires que cela, font de lui un être profondément malheureux, blessé à l'intérieur de lui-même, « errant et vagabond sur la terre » (Genèse 4, 14).

Il doit aussi se souvenir que « le salaire du péché c'est la mort » (Romains 6, 23). « Et il est réservé aux hommes de mourir une seule fois après quoi vient le jugement » (Hébreux 9, 27). Cette mort n'est pas un anéantissement, comme le disent certains, ni la renaissance à une nouvelle vie ; mais l'état éternel des méchants, le tourment éternel en compagnie de Satan, de la Bête, et du Faux Prophète. « Ils seront tourmentés jour et nuit, aux siècles des siècles » (Apocalypse 20, 10).

Mais « vivante est la parole de Dieu » (Hébreux 4, 12). Que nous dit-elle ?

Se souvenir de Jésus-Christ​

« Souviens-toi de Jésus-Christ, ressuscité d'entre les morts. . . afin qu'eux aussi obtiennent le salut qui est dans le christ Jésus, avec la gloire éternelle » (2 Timothée 2, 8). Christ est mort pour nos péchés, il a été enseveli, et il a été ressuscité le troisième jour, selon les écritures (1 Corinthiens 15, 3-4). Jésus nous dit : « celui qui croit en moi, a la vie éternelle » (Jean 6, 47).

La foi en Jésus nous libère de la crainte de la mort, de la culpabilité, nous remplit de paix et de joie, nous fait vivre à un niveau de plénitude que l'homme non régénéré, naturel, ne saurait atteindre.

Toute cette plénitude est aussi pour vous, pour votre famille, pour tous ceux qui vous sont proches. Vous vous posez sûrement la question : « Que faut-il que je fasse pour être sauvé ? » Et ils (les apôtres) dirent : Crois au seigneur Jésus, et tu seras sauvé toi et ta maison » (Actes 16, 30-31).

Je vous encourage à cette démarche de foi toute simple quant à l'œuvre du Seigneur Jésus sur la croix. C'est pour vous qu'il a donné sa vie. Il connait vos problèmes, vos soucis. Venez à Lui tel que vous êtes. Il vous aime : « Je t'ai aimé(e) d'un amour éternel ; c'est pourquoi je t'attire avec bonté » (Jérémie 31, 3).

Votre frère en Christ, Lionel

Pour être informé de la parution d'un nouveau message,
vous pouvez laisser ci-dessous votre adresse e-mail

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OK