Revenir au site

 

 

Suivre Jésus

 

 

"Moi, J'irai devant toi, et j'aplanirai les choses élevées" (Esaïe 45, 2)

J'ai été interpelé dernièrement par ce verset d'Esaïe 45, 2 où il est dit que Dieu lui-même passe devant nous, « Moi j'irai devant toi », qu'Il nous ouvre le chemin, et qu'Il aplanit les difficultés pour ses enfants.

Dans ce passage, nous savons qu'il est question de Cyrus, roi de Perse, qui est suscité pour délivrer le résidu juif de la captivité babylonienne et pour exécuter les jugements sur les ennemis de celui-ci. Mais le principe reste le même dans toute l'Ecriture : Dieu est toujours celui qui passe devant ses enfants. Le berger « appelle ses propres brebis … Il marche devant elles ; et les brebis le suivent » (Jean 10, 3-4).

Le prophète Elie, sur la montagne du Carmel, en présence de tous les prophètes de Baal « s'approcha de tout le peuple et dit : combien de temps hésiterez-vous entre les deux cotés ? Si l'Eternel est Dieu, suivez-le, et si c'est Baal suivez-le » (1 Rois 18, 21).

Ô Jésus, notre Seigneur, c'est toi que nous voulons suivre !

« Alors Jésus dit à ses disciples : Si quelqu'un veut venir après moi, qu'il se renonce soi-même, et qu'il prenne sa croix, et me suive » (Matthieu 16, 24).

  • Ne disons pas, comme les disciples, « Maître nous avons vu quelqu'un qui chassait les démons en ton nom, et nous le lui avons défendu parce qu'il ne te suit pas avec nous » (Luc 9, 49). Ne pensons pas que nous soyons les seuls à vouloir être fidèles et à servir le Seigneur Jésus. Au contraire, « la moisson est grande mais il y a peu d'ouvriers : suppliez donc le Seigneur de la moisson, en sorte qu'il pousse des ouvriers dans sa moisson » (Matthieu 9, 37-38).
  • Ne soyons pas non plus comme ce scribe qui s'approchant de Jésus lui dit « Maître je te suivrai où que tu ailles » et à qui Jésus dit : « Les renards ont des tanières, et les oiseaux du ciel ont des demeures ; mais le fils de l'homme n'a pas où reposer sa tête » (Matthieu 8, 19-20). Ne soyons pas sûrs de nous-mêmes, apprenons plutôt à compter sur la grâce de notre Dieu qui veut toujours plus nous bénir et nous faire jouir de lui-même. Vivons dans l'humilité, dans le sentiment profond de notre indigence, de notre pauvreté, alors nous serons des bienheureux (Matthieu 5, 3).
  • Luc 9, 61 nous décrit cet homme qui veut suivre le Seigneur mais qui veut premièrement prendre congé de ceux qui sont dans sa maison. Christ n'a pas la priorité dans sa vie, et il faut cette priorité si nous voulons « être propres pour le royaume de Dieu ».
  • Prenons garde à ne pas suivre le Seigneur de loin comme le fit Pierre. Nous en connaissons les résultats (Matthieu 26, 58).

Suivons l'Agneau où qu'Il aille (Apocalypse 14, 4).

Que le Seigneur Jésus vous bénisse,

Pour être informé de la parution des nouveaux messages,

laissez ci-dessous votre adresse e-mail

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OK