« Je serai oint d'une huile fraîche »

J'ai le désir avec l'aide de notre précieux Seigneur et Sauveur de dire quelques mots sur ce merveilleux verset de la Bible, la Parole de Dieu. Il se trouve dans le Psaume 92 au verset 10. Il est question de cette huile comme quelqu'un l'a traduit « luxuriante », de cette huile « précieuse » (Psaume 133, 2), de cette huile de l'onction sainte (Exode 30, 31).

L'huile est une image de l'Esprit Saint. Déjà dans l'Ancien Testament nous lisons « Et Samuel prit la corne d'huile, et oignit David au milieu de ses frères. Et l'Esprit de l'Éternel saisit David, depuis ce jour-là et dans la suite. » (1 Samuel 16, 13). Au sujet du Seigneur Jésus, il est dit « Dieu l'a oint de l'Esprit Saint et de puissance » (Actes 10, 38 ; voir aussi Luc 4,18).

Pour nous qui croyons au Seigneur Jésus, cette huile précieuse a aussi été répandue sur nos têtes : « l'Esprit Saint nous a été donné » (Romains 5, 5 ; 2 Corinthiens 1, 21-22). Mais la Parole nous exhorte à ce que « en tout temps nos vêtements soient blancs, et que l'huile ne manque pas sur nos têtes » (Ecclésiaste 9, 8).

Ne nous arrive-t-il pas bien souvent malheureusement, comme le peuple d’Israël, qui lui n'avait pas toutes les grâces et tous les privilèges que nous enfants de Dieu en Christ possédons maintenant, « d’attrister son Esprit Saint » (Esaïe 63, 10) ? L'apôtre, conduit par ce même Esprit, nous exhorte : « N'attristez pas le Saint Esprit de Dieu, par lequel vous avez été scellés pour le jour de la rédemption. Que toute amertume, et tout courroux, et toute colère, et toute crierie et toute injure, soient ôtés du milieu de vous, de même que toute malice, mais soyez bons les uns envers les autres » (Ephésiens 4, 30-31). Prenons aussi garde à l’amour du monde et à son amitié (Jacques 4, 4). Soyons affranchis de tout esprit de religiosité.

Si, par la grâce de Dieu et par le jugement de nous-mêmes le Saint Esprit n'est pas attristé en nous, Il nous remplira, car sa volonté est que nous réalisions cette plénitude dans l'Esprit Saint. « Soyez remplis de l'Esprit » (Ephésiens 5, 19). Le texte grec de ce verset a le sens littéral de « Laissez l'Esprit vous remplir de façon continuelle ». Nous savons bien que cela ne fut réalisé dans sa perfection que par le Seigneur Jésus, car lui seul est sans péché, « lui qui n'a pas commis de péché » (1 Pierre 2, 22).

Mais nous, les croyants en Jésus, possédons et posséderons jusqu'à notre départ de cette terre, une vieille nature, un moi complètement corrompu qui ne sait rien faire d'autre que pécher. A nous de tenir ce moi là où Dieu l'a placé : « dans la mort avec Christ » (Romains 6, 6-7 et Galates 2, 20). Cela permettra à l'Esprit de nous occuper de la personne du Seigneur Jésus et de nous révéler ses gloires magnifiques, gloires qui par Son action graveront dans nos cœurs le caractère et la beauté du Christ. Oui, grâces soient rendues à Dieu notre Père qui nous a fait renaître en Jésus, son Fils, qui maintenant est notre vie.

Ce beau verset 10 du Psaume 92 nous parle « d'une huile fraîche ». L'onction d'hier est passée, il nous faut une huile fraîche pour chaque journée. Alors « son bon Esprit nous conduira dans un pays de droiture » (Psaume 143, 10). Et nous connaîtrons dans nos vies de plus en plus la communion et l'amour de l'Esprit, dont l'apôtre Paul nous parle dans ses épîtres (2 Corinthiens 13, 13 ; Colossiens 1, 8 ; Romains 15, 30).

Certes il y a des ennemis mais « l’Eternel dresse devant nous une table en la présence de nos ennemis, il a oint notre tête d'huile, notre coupe est comble » (Psaume 23, 5). Pour le service, et surtout dans l'évangélisation, Esaïe 58 v. 6 nous parle du véritable jeûne qui consiste entre autres à « renvoyer libres les opprimés, et à briser toute espèce de joug ». Là aussi, nous dit l’Ecriture « le joug sera détruit à cause de l'onction » (Esaïe 10, 27).

Que le Seigneur nous encourage par ces quelques réflexions sur Sa Parole.

Qu'il brille sur nos fronts, le divin caractère
Que ton Esprit grave sur tes enfants
(Hymnes & Cantique 62, verset 5)

Pour être informé de la parution des nouveaux messages,
veuillez laisser ci-dessous votre adresse e-mail

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OK